Bibliographie

Islam et Franc-Maçonnerie, tradtions ésotériques de Jean-Marc Aractingi et Christian Lochon

Les auteurs de Secrets initiatiques en Islam et rituels maçonniques ont consacré, avec le concours des chercheurs Idriss Aberkane, Karim-Hervé Benkamla et le regretté Bruno Etienne, ces Traditions ésotériques au passage du relais d’une génération à l’autre, d’une religion à l’autre et d’une société ésotérique à l’autre. . Depuis l’antiquité, les peuples successifs se sont réapproprié les mythes appartenant au monde méditerranéen. On retrouvera ainsi dans les travaux imposés à Gilgamesh le Mésopotamien ceux d’Héraklès le Grec, les symboles tenus dans ses mains par la déesse Ishtar, ceux d’Athéna et de Cérès, la représentation maternelle d’Isis portant dans ses bras Horus, celle de Marie et de Jésus ; les Mages de la Nativité avec leurs cadeaux précieux témoignent de l’héritage spirituel de Zoroastre offert au Christianisme. Parfois le relais peut être inversé : les théologiens musulmans moutazilites appliquent sous les Abbassides la grille de lecture de la philosophie grecque sur les textes révélés. Le soufisme, savant ou populaire, comme dans les zaouïas algériennes aujourd’hui , ainsi que les traditions initiatiques chiites, ismaéliennes, druzes, alaouites, ont puisé dans la Gnose orientale un rituel antique que l’on retrouvera importé dans le compagnonnage médiéval occidental.

Ce mouvement de va et vient de la pensée entre Orient et Occident assure l’unité de ce livre ; le fait que les religions juive, chrétienne, musulmane tout aussi bien que la franc-maçonnerie se déclarent « universelles » montre qu’avec patience et ténacité, nous nous devons de souligner que l’humanisme méditerranéen est bien notre substrat culturel commun malgré la diversité des appellations de nos croyances. Aussi le franc-maçon occidental non seulement ne doit pas s’inscrire dans la rupture avec le passé mais il doit aussi admettre les connaissances initiatiques de son frère oriental pour lequel Hiram et Salomon sont de véritables grands ancêtres. Mythes et tradition constituent la mémoire des hommes éclairés à la recherche de l’initiation authentique.

Jean-Marc ARACTINGI est un ingénieur de l’AgroParisTech. Spécialiste en énergie solaire, il complète sa formation d’ingénieur en préparant un Doctorat en thermique à l’École Centrale de Paris.

Diplomate du CEDS, Conseiller personnel de plusieurs chefs d’état africains, il est actuellement le Président de l’association franco-arabe des diplômés des grandes écoles françaises et Grand Maître Mondial du Grand Orient Arabe Œcuménique (GOAO).

Auteur de Peintres Orientalistes (Vues d’Orient, 2003), de La politique à mes trousses (L’Harmattan, 2006), de Secrets initiatiques en Islam et rituels maçonniques (L’Harmattan, 2008), de Rituels et catéchismes au Rite Œcuménique (L’Harmattan, 2011), il prépare actuellement un ouvrage en 3 volumes sur les Francs-Maçons et Loges Maçonniques en Terres d’Islam (à paraître en 2014).

Christian LOCHON est un ancien attaché culturel au Proche-Orient et en Afrique de l’Est. Ancien directeur des Études et de la recherche du Centre des Hautes Études sur l’Afrique et l’Asie Modernes (CHEAM), il est membre de l’Académie des Sciences d’Outre-mer.

Professeur à l’Institut de formation des Imams de la Grande Mosquée de Paris, il est l’auteur de Les Grandes Civilisations : l’Islam (Demos, 2007) et de Secrets initiatiques en Islam et rituels maçonniques (L’Harmattan, 2008).

Graphisme : Joan Aractingi Kaminka

Les Templiers et leurs mystères de Patrick Rivière

De tous les ordres de Chevalerie, aucun n'eut une destinée aussi extraordinaire et tragique que celui des Templiers. L'ordre du Temple se distingua lors des croisades en Terre sainte par ses faits d'armes et la protection des pèlerins. En deux siècles d'existence, il établit en Europe de nombreuses commanderies, jusqu'à constituer un véritable " État dans l'État ", ce qui lui attira la convoitise voire la haine du roi Philippe le Bel qui, par un procès inique, finit par parvenir à la condamnation et à l'extinction de l'Ordre. Quelle était la provenance des trésors templiers ? Qu'auraient-ils découvert à Jérusalem ? Y eut-il une hiérarchie parallèle ou " cercle intérieur " au sein de l'ordre du Temple ? Y avait-il un enseignement secret fondé sur des doctrines ésotériques dont le symbolisme templier se fit l'écho ? Les Templiers eurent-ils des successeurs et que sont-ils devenus ? Dans cette réédition abondamment complétée, l'auteur tente de répondre à ces questions fondamentales. Il lève ainsi le voile de l'énigmatique " Baphomet ", au coeur des accusations portées par l'Inquisition contre les Templiers lors du procès qui leur fut ignominieusement intenté.

Rituels et Catechismes au Rite Oecumenique Orient et Occident a la Croisee des Chemins Maconniques de Jean-Marc Aractingi

Les rappels à la symbolique chrétienne ou judaïque dans les rituels maçonniques occidentaux sont omniprésents, et très explicites. Ceci explique que les maçons arabes, et particulièrement ceux de confession musulmane, y soient en perte totale de repères culturels et sociaux. Le Rite OEcuménique vise à "re-lier" les trois mondes abrahamiques (chrétien, judaïque et musulman). Ce rite s'inspire de l'ancienne maçonnerie musulmane opérative et des branches initiatiques de l'islam (soufis, druzes et ismaéliens). Ces rituels sont ici dévoilés.

Secrets initiatiques en Islam et rituels maçonniques : Druzes, Ismaéliens, Alaouites, confréries soufies de Jean-Marc Aractingi et Christian Lochon

La situation dramatique, dans laquelle est plongée une grande partie du monde musulman pour des raisons d'instrumentalisation politique de la religion, est souvent analysée comme rendant impossible la mise en place de structures philosophiques, corporatives ou ésotériques qui exigent paix et discipline, reconnaissance de l'autre dans sa différence et fraternité, recherche spirituelle et cohésion sociale. Et pourtant ces structures se sont constituées dès les premiers temps de l'Islam. Cet ouvrage permettra, souhaitent les auteurs, de replacer l'Islam dans la marche de l'humanité et de l'humanisme. Comme en Occident, où les structures des anciennes corporations avec leur initiation progressive, la chevalerie, les cercles d'intellectuels comme ceux d'Oxford, auront préparé l'éclosion, au XVIIIe siècle, siècle des lumières, de la franc-maçonnerie opérative, le monde musulman aura offert, dans ses différentes composantes socioculturelles, géographiques et même religieuses, par le rôle des confréries, des corporations, de l'esprit chevaleresque (Futuwwa), les mêmes possibilités d'ouverture sur une appartenance à des structures philosophiques et humanistes.

Histoire mondiale de la Franc-Maçonnerie en Terre d'Islam : Volume 1, Turquie, Egypte, Iran de Jean-Marc Aractingi

La franc-maçonnerie dite "spéculative" a vu le jour en 1717 à Londres. Très vite elle a été introduite par les ambassadeurs et consuls européens accrédités auprès des pays appartenant à l'Empire ottoman. Ainsi les premières loges ont vu le jour à Smyrne (Turquie) et à Alep en Syrie dès 1738. Elles ont attiré les "Autochtones" issus la plupart de personnalités appartenant à l'élite (intellectuels, hauts fonctionnaires, magistrats). Plusieurs dirigeants ont appartenu à ces loges comme Ismaël Pacha le fils du khédive d'Egypte, l'émir Abdelkader en Algérie, le prince Askari Khan en Iran, le sultan Mourad V en Turquie... Après le démembrement de l'Empire ottoman, cette franc-maçonnerie trouvera son âge d'or en Egypte et surtout au Liban et en Syrie sous le Mandat français. Il en est de même pour les pays du Maghreb (Algérie, Tunisie et Maroc). Des présidents et des Premiers ministres y ont adhéré comme le président Mohamed Boudiaf en Algérie, Salahedinne Baccouche en Tunisie, Ahmed Réda Guédira au Maroc, Ahmed Nami Bey et Ata el-Ayoubi en Syrie, Camille Chamoun et Sami el-Solh au Liban. La création de l'Etat d'Israël en 1947 va provoquer le déclin de cette franc-maçonnerie qui sera taxée d'être sioniste ! Aujourd'hui, elle bénéficie d'un certain regain en Turquie, au Maroc, au Liban et en Syrie. Avec les Printemps arabes, on s'attend à une ouverture de loges en Tunisie, Egypte...

Histoire mondiale de la franc-maçonnerie en terre d'islam - tome 2 - Liban - Syrie - Palestine de JEAN-MARC ARACTINGI

La franc-maçonnerie dite "spéculative" a vu le jour en 1717 à Londres. Très vite elle a été introduite par les ambassadeurs et consuls européens accrédités auprès des pays appartenant à l'Empire ottoman. Ainsi les premières loges ont vu le jour à Smyrne (Turquie) et à Alep en Syrie dès 1738. Elles ont attiré les "Autochtones" issus la plupart de personnalités appartenant à l'élite (intellectuels, hauts fonctionnaires, magistrats). Plusieurs dirigeants ont appartenu à ces loges comme Ismaël Pacha le fils du khédive d'Egypte, l'émir Abdelkader en Algérie, le prince Askari Khan en Iran, le sultan Mourad V en Turquie... Après le démembrement de l'Empire ottoman, cette franc-maçonnerie trouvera son âge d'or en Egypte et surtout au Liban et en Syrie sous le Mandat français. Il en est de même pour les pays du Maghreb (Algérie, Tunisie et Maroc). Des présidents et des Premiers ministres y ont adhéré comme le président Mohamed Boudiaf en Algérie, Salahedinne Baccouche en Tunisie, Ahmed Réda Guédira au Maroc, Ahmed Nami Bey et Ata el-Ayoubi en Syrie, Camille Chamoun et Sami el-Solh au Liban. La création de l'Etat d'Israël en 1947 va provoquer le déclin de cette franc-maçonnerie qui sera taxée d'être sioniste ! Aujourd'hui, elle bénéficie d'un certain regain en Turquie, au Maroc, au Liban et en Syrie. Avec les Printemps arabes, on s'attend à une ouverture de loges en Tunisie, Egypte...

Ce livre constitue une mise au point d’un Collège dépositaire des Arcanes Majeurs, s’exprimant pour la première fois par la plume autorisée de M. Giudicelli de Cressac Bachelerie qui a tenu à parler uniquement de ce qu’il a expérimenté et constaté pendant 40 années de quête inconditionnel. Un des grands mérites de cette étude est de redonner à l’Alchimie sa signification originelle, loin du verbiage fumeux de notre époque.

Broché - 14 x 22 - 224 pages - Illustr. N&B

La chevalerie du Mont Moriyah ou les gardiens de la tradition abrahamique de François-Guillaume Saint-Paul

« Dès qu Abram eut appris que son neveu avait été fait prisonnier, il arma trois cent dix-huit de ses plus braves serviteurs, nés dans sa maison, et il poursuivit les rois jusqu à Dan. » (Genèse 14/14). « Après qu Abram fut revenu vainqueur de Kedorlaomer et des rois qui étaient avec lui, le roi de Sodome sortit à sa rencontre dans la vallée de Schavé, qui est la vallée du roi. Melkitsedeq roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très Haut. Il bénit Abram, et dit : Béni soit Abram par le Dieu Très Haut, maître du ciel et de la terre ! Béni soit le Dieu Très Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains ! Et Abram lui donna la dîme de tout. » (Genèse 14/15-20) C est ainsi que de guerriers, la troupe victorieuse des puissances de l Ombre, fut consacrée Chevalerie. Bien loin de n être que la narration d événements historiques, le récit mythique de « La chevalerie du Mont MORIYAH », est prétexte à découvrir l ontologie la plus authentique de la quête chevaleresque. La perte de repères du monde contemporain est de plus en plus prégnante, le pèlerinage initiatique auquel nous sommes invités, est une voie essentiellement moderne et d actualité. À partir de thèmes spécifiques, illustrés par les différents aspects des traditions ésotériques des religions du Livre mais aussi de la maçonnerie chrétienne, cet ouvrage se compose de larges extraits de conférences tenues par l auteur. Il permet ainsi de mieux pénétrer l esprit et la fonction de la chevalerie spirituelle. Il en souligne enfin les lignes de forces convergentes, fondement de ce que l ordre intérieur de la milice du Temple annonçait comme étant « le grand secret de réconciliation ».

Alchimie & archimie : L'art des Particuliers, des teintures aurique ou Manuel de procédés pratiques pour "produire l'Or et l'Argent archimiques" ... méthodes authentiques des anciens

Si l'Alchimie ou l'art de faire de l'or " à l'aide de la mystérieuse Pierre Philosophale n'a pas manqué de fasciner l'espèce humaine, tout au cours des siècles, il convient toutefois de différencier nettement le spirituel " Art d'Hermès " d'une quantité de " procédés alchimiques particuliers " (et non alchimiques) dont l'ingéniosité conduisait secrètement à augmenter et à falsifier les métaux précieux, à savoir l'Or (grâce à un or corallin) et l'Argent (par le blanchiment du laiton). Patrick Rivière énumère dans cet ouvrage plus d'une centaine de ces " procédés particuliers " dont la plupart avaient été mis au point à l'époque hellénistique par les alchimistes-orfèvres d'Alexandrie. Ils furent soigneusement collectés dans des papyrus et des manuscrits traduits à la fin du XIX siècle par l'éminent savant Marcelin Berthelot, ce dont il rendit compte dans ses considérables travaux consacrés aux origines de l'Alchimie médiévale. Il convenait de livrer au public cette œuvre demeurée introuvable jusqu'alors. Ce vide est désormais comblé avec la parution du présent ouvrage. Ce livre comporte en outre des " particuliers " émanant des plus grands alchimistes ou érudits, à leurs époques respectives, tels Raymond Lulle, Basile Valentin, Blaise de Vigenère, J. B. Porta, J. Cardan, Odomar, Rhazes, Michel Psellos...

Dans cet ouvrage, sont étudiés la religion mésopotamienne et égyptienne. Mais aussi le druidisme, le mazdéisme (religion de la Perse et de l'ancien Iran), le judaïsme, le christianisme ou l'islam. L'auteur pose également la question du même Dieu unique avec des perceptions différentes dans trois religions, avant de présenter le jaïnisme, le sikhisme et bouddhisme. Enfin, sont abordés les religions et leur impact dans le monde.

1 / 2

Please reload

CONTACTEZ NOUS

  • Facebook - Black Circle

© 2019 by Grande Hiérophanie Mondiale I Tous droits réservés I Conception et développement : SFDev - Contact