Ordre de Saint-André

du Chardon d’Ecosse

Le prestigieux Ordre Chevaleresque de Saint-André du Chardon d’Ecosse témoigne de la survivance de l’Ordre des Templiers après la fin officielle de l’Ordre et le martyr sur le bûcher de son XXIIeGrand Maître Jacques de Molay, le 18 mars 1314.

Le Grand Maître de la Stricte Observance Templière (S.O.T.) – avec laquelle nous avons des liens plus que fraternels – Karl von Hund, résuma cette survivance en ces termes :

« Le Maître provincial d’Auvergne, Pierre d’Aumont s’enfuit avec deux Commandeurs et cinq chevaliers. Pour n’être point reconnus, ils se déguisèrent en ouvriers maçons et se réfugièrent dans une île écossaise (l’île de Mull), où ils trouvèrent le grand Commandeur George de Harris et plusieurs autres frères avec lesquels ils résolurent de continuer l’Ordre (du Temple). »

C’est grâce à la présence de ces Templiers que le futur Roi d’Ecosse, Robert the Bruce, infligea aux Anglais, à la célèbre bataille de Bannockburn (1314), et que la liberté de son pays s’en trouva dès lors sauvegardée. Et c’est en commémoration de cette victoire et en l’honneur des Chevaliers du Temple que le Roi d’Ecosse créa l’Ordre de Saint-André-du-Chardon (le chardon étant le symbole de l’Ecosse et figurant sur les armoiries de la Nouvelle-Ecosse), dont les réunions se tinrent en la Cathédrale d’Edimbourg. Les Templiers se fondirent donc dans cet Ordre prestigieux qui compta pendant des siècles durant les souverains d’Ecosse comme Grands Maîtres.

Cette filiation deviendra par la suite parallèle à celle du Royal Order of Scotland (Ordre Royal d’Ecosse) que la Franc-Maçonnerie Britannique reprendra à son compte, avec ses Knight Templars.

Cette filiation ininterrompue de « l’Ordre de Saint-André du Chardon d’Ecosse » est donc la suivante :

  •  Jacques III, Roi d’Ecosse et d’Angleterre, Grand Maître de l’Ordre en 1701

  • Charles-Edouard, dit le Prétendant (au Trône d’Ecosse), Grand Maître de l’Ordre en 1766 (Château de Bouillon)

  • Charles-Godefroy, Duc de Bouillon, Prince de la Tour d’Auvergne

  • Marquis François de Chefdebien de Saint-Amand, Grand Maître de l’Ordre en 1773

  • Marquis de La Roque, Grand Maître de l’Ordre en 1780

  • Gabriel-Mathieu Marconis, Grand Maître de l’Ordre en 1814

  • Jacques-Etienne Marconis de Nègre, Grand Maître de l’Ordre en 1822

  • David Mac Lellan, Grand Maître de l’Ordre en 1856

  • Harry Seymour, Grand Maître de l’Ordre en 1861

  • John Yarker, Grand Maître de l’Ordre en 1872

  • Georges Bogé de Lagrèze, Grand Maître de l’Ordre en 1909

  • Robert Ambelain, Grand Maître de l’Ordre en 1942

  • Gérard Kloppel, Grand Maître de l’Ordre en 1972

  • Comte GS, Grand Maître de l’Ordre en 2008

 

La devise est : "nemo me impune lacesset"

Le chardon possède de plus des feuilles en forme de calice retenant avantageusement la « rosée céleste », si chère aux hermétistes opératifs…

Par Baron PR 

Grand Maître Substitut de l’Ordre de Saint-André du Chardon d’Ecosse 

CONTACTEZ NOUS

  • Facebook - Black Circle

© 2019 by Grande Hiérophanie Mondiale I Tous droits réservés I Conception et développement : SFDev - Contact